Tintinnabuli

Travailler avec le vent veut dire tout d’abord se plier à ses humeurs. On ne commande pas le vent, on l’attend ou on le supporte au moment de fortes rafales. Le vent est imprévisible et c’est lui qui décide de la composition sonore.

le documentaire de Pierre-François Lebrun  : http://kubweb.media/le-grand-bazhart-05/

ÉtangsdArt2016-Sigrid-GASSLER©Pascal-Glaistintinnabuli_sigrid_gassler_axe_ensemble

Montage de Tintinnabuli à la nage ©Pascal-Glais
………………………………………………

ÉtangsdArt2016-Sigrid-GASSLER©Pascal-Glais
ÉtangsdArt2016-Sigrid-GASSLER©Pascal-GlaisÉtangsdArt2016-Sigrid-GASSLER©Pascal-Glaisxavier_soullier_jean_pierre_rescan_sigrid_gasslerpatricia_sanmartin_xavier_soullier_tintinnabulitintinnabuli3_sigrid_gassler_axe_ensembletintinnabuli2_sigrid_gassler_axe_ensemble

Pierre François Lebrun qui accompagne le montage pour son documentaire : Quand les artistes se jettent à l'eau.
Pierre François Lebrun accompagne le montage pour son documentaire : Quand les artistes se jettent à l’eau.
©Pascal-Glais
©Pascal-Glais

tintinnabuli_brume_sigrid_gassler_pascal_glais

 

« Travailler avec le vent veut dire tout d’abord se plier à ses humeurs. On ne commande pas le vent, on l’attend ou on le supporte au moment de fortes rafales. Le vent est imprévisible et c’est lui qui décide de la composition sonore. »

 

réalisé dans le cadre d’Etangs d’art sur l’étang de Paimpont du 4 juin au 18 septembre 2016

Tintinnabuli est une installation cinétique et sonore de Sigrid Gassler.

Réalisée avec la complicitié de François Xavier Soullier.

Merci à tous ceux qui ont donné de leur temps, de leurs idées et qui se sont mouillés :

Luc Pérez, Patricia Sanmartin, Jean-Pierre Rescan, Sophie Paradis et Nicolas.